Traditions orales et savoir autochtone

La tradition orale a favorisé la transmission d’une génération à l’autre et la survie de l’histoire, du savoir et de la culture des peuples autochtones, et ce, malgré les lois, actions et politiques gouvernementales visant l’assimilation et l’acculturation y compris le système des pensionnats autochtones.

L’héritage des peuples autochtones inclut non seulement les récits oraux et le savoir autochtone mais aussi les objets, les sites, les œuvres littéraires et artistiques transmis d’une génération à l’autre. Nos avocat(e)s travaillent de concert avec les clients afin que cet héritage soit reconnu et protégé en tant que propriété intellectuelle.

Nous aidons nos clients à superviser les représentations de la culture et du savoir qui leurs appartiennent à titre individuel ou collectif. Nous les conseillons sur les exigences à prévoir dans des ententes relatives à l’utilisation de leur propriété intellectuelle. Nos avocat(e)s ont participé à la conception et à la mise en œuvre d’un programme destiné à assurer la continuité et la survie du mode de vie traditionnel.

Nous travaillons en étroite collaboration avec les aînés des communautés, gardiens de la tradition orale, afin que le point de vue autochtone soit pris en considération dans le cadre de litiges ou de négociations d’ententes impliquant les droits ancestraux. Nous accompagnons les aînés et détenteurs du savoir en vue de leurs témoignages à la cour et nous prenons tous les moyens afin que l’histoire de la communauté, ses coutumes et traditions soient placées sur un pied d’égalité avec tous autres faits historiques et soient retenus en tant qu’élément de preuve fiable. Nous travaillons aussi avec des experts de renom dont des anthropologues et des ethnohistoriens afin de corroborer et soumettre un point de vue précieux du savoir autochtone et des récits oraux de nos clients.